L’hôtel où nous avons passé la nuit est en plein centre-ville au pied de la cathédrale de San Gervasio, calle 42. Afin de faciliter les choses, on décide de réserver directement pour une seconde nuit. Ça nous permet de faire une lessive à la main rapide et surtout de laisser les sacs la journée.

On ne visite pas la ville tout de suite, on préfère aller directement voir les ruines de Ek Balam à une trentaine de km au nord de la ville.Le site est génial, pour le moment des 3 que l’on ait fait c’est celui qu’on préfère. Il est très bien conservé et on peut grimper sur le plus haut temple, bien moins dangereux que Coba et plus sophistiqué. La balade est agréable il y a peu de touristes: on croise comme d’habitude quelques Américains des Canadiens et des mexicains.

Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid

Prochaine étape: le cénote X-keken à Dzitnup. Complètement souterrain, on descend dans une grotte illuminée par un puits de lumière. L’eau y est très fraiche, quelques chauves-souris volent au-dessus de nos têtes et quelques petits poissons nous tiennent compagnie. Les pieds dans l’eau on observe aussi bien le fond de l’eau situé à plusieurs mètres de fonds et le haut de la grotte et ses stalactites.

Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid

De retour à Valladolid on se pose quelques instants à l’hôtel au bord de la piscine en attendant la fraicheur du soir pour aller visiter la ville.

À 17 h, on décide de se bouger sauf qu’en fait il fait encore très chaud, il y a beaucoup de circulation et le soleil est assez haut. Les rues sont très colorées, surtout avec des couleurs rouges- orangées, mais de temps à autre avec des couleurs bleutées et vertes. On apprécie la nonchalance de certains habitants sur le pied de leur porte. Le temps de faire le tour du centre et de ses rues annexes, de prendre quelques (beaucoup) de photos, la luminosité diminue et le soleil se couche. Le soir, la cathédrale s’illumine et on tente quelques photos de nuits avec le trépied.

On fini par aller manger dans un hall commercial sous lequel se battent quelques restaurants de type bouibouis côtes à côtes vendant tous la même chose. Une personne de chaque restaurant et préposée à l’agitation des cartes pour capter l’attention du touriste et faire en sorte qu’il décide de venir manger dans son restaurant. Le spectacle est plutôt rigolo à voir même si à la longue c’est juste super énervant. On mange, on ne sait pas trop quoi, parfois vaut mieux pas savoir (quelques soupçons sur un hamburger au chat selon Jérôme), mais ce n’est pas cher et ça nous calera le ventre pour la nuit.

Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Les Ruines d'Ek Balam et Valladolid
Retour à l'accueil