Vendredi, première journée sur place, rien de prévu de particulier, on attends Charles pour la suite du voyage mais pour ne pas perdre une journée on décide de se rendre sur le site archéologique de Coba situé à une quarantaine de km au nord ouest de Tulum.

On avait prévu de le faire ensemble, mais tant pis pour lui il n'avait qu'à arriver plus tôt.

A première vue, le site n'est pas époustouflant. Assez vaste, on tombe très rapidement sur les premières ruines mais après ça il faut marcher 2 km (ou se faire trimbaler en vélo taxi pour les fainéants) pour arriver vers le plus gros temple.

Les ruines de Coba
Les ruines de Coba

Vue d'en bas c'est quand même pas mal, ça parait haut et on se moque de la façon de descendre des gens. Mais après avoir monté les 20 premières marches ça devient plus clair et même sans avoir le vertige on fait moins les malins! Il n'y a qu'une seule ligne de vie, les pierres sont abîmées et très glissantes, on est en tong alors on y va doucement.

Arrivé en haut on est écrasés par la chaleur, les vêtements en laine de merinos sont traitres, on sent la transpiration dégouliner, vivement la plage! En plus de ça on a oublié les bouteilles d'eau à la voiture et on est mort de soif. Mais la vue est plutôt pas mal et donne sur la foret mexicaine. On observe un gros orage qui approche au loin et très vite il se met à pleuvoir mais qu'est ce que ça fait du bien !! On prend quelques photos et on amorce la descente, doucement mais surement: sur les fesses...

L’après-midi, on retrouve les copains à la plage de Tulum. Sur la route, on ne voit rien: de part et d’autre il n’y a que des hôtels et des restaurants: on sent encore très fortement ici l’influence touristique de Cancún. Mais cette fois, ce ne sont pas des barres d’immeubles, mais plutôt de petits hôtels aux devantures très mignonnes faites avec des matériaux naturels et des mises en lumière le soir assez sympa.

L’accès à la plage où sont déjà installés les copains se fait donc par un hôtel. Si l’on prend une petite consommation, on peut bénéficier des lits sur la plage. Le coin n’est pas trop mal, mais malheureusement le paysage est complètement métamorphosé à cause des sargasses qui nous gâchent le plaisir d’avoir une eau turquoise et limpide. D’après ce que l’on sait, après avoir envahi les carabes, les algues seraient sur le point d’arriver sur les côtes de la Floride…

De notre coté, on espère que les courants épargneront le nord de la péninsule du Yucatan, car en plus de rendre moroses les plages de rêves, une forte odeur de vase se fait sentir à proximité des zones d’accumulation des algues. M’enfin bon on ne fera pas les difficiles, on vient de Guyane et le bain est quand même agréable.

À 17 heures, on décide d’aller se préparer pour l’EVJF et l’EFJH du soir même. Une navette vient nous chercher et on se dirige vers Playa del Carmen entre Tulum et Cancún; on largue les garçons au passage qui vont faire un parc d’attractions nocturne et nous on va se faire un super resto entre filles. On se retrouvera plus tard dans la soirée en boite de nuit.

Les ruines de Coba
Retour à l'accueil