Même si hier on a bien compris que Maleine et Thibault ne voulaient pas manger avec nous (^^), nous nous mettons d’accord pour visiter le Canyon de Sumidero. On commence par une petite pause au marché local de Chiapa de Corzo. Petite balade tranquille dans le marché pour découvrir les différentes spécialités. Celle de ce matin sera le Possol Cacao. Une boisson au cacao à base de grains de maïs moulus et mélangés avec de l’eau. Servie dans une calebasse avec un glaçon, on apprécie plus le côté nouveau et atypique que la qualité gustative !

La sieste mexicaine : une institution!!

La sieste mexicaine : une institution!!

Pour rejoindre les hauteurs de canyon, on passe par Tuxla gutirez. Grande aventure pour passer la ville! Au détour d’un carrefour, devant un hôpital on se croirait en Asie. Tout le monde s’engage en même temps, c’est celui qui fait le plus gros forcing qui arrive à passer. Chaque centimètre de gagner vers l’autre côté du carrefour est bon à prendre!

Le Canyon de Sumidero

Encore une fois, le temps n’est pas au top, le ciel est nuageux et il se met à pleuvoir. 5 miradors sont aménagés pour observer cette gigantesque faille (jusqu’à 1 km de haut à peu près). Les parois sont vertigineuses et on observe les lanchas (petits bateaux) navigant sur le fleuve et qui nous paraissent minuscules !!! On fait les malins en prenant quelques photos, mais la peur du vide n’est pas loin.

Le Canyon de Sumidero
Le Canyon de Sumidero
Le Canyon de Sumidero
Le Canyon de Sumidero
Le Canyon de Sumidero
Le Canyon de Sumidero

Le temps se couvre de plus en plus, on décide de partir et de retourner vers San Cristobal. Au nord de la ville se trouve un petit village (enfin, 30 000 habitants quand même) qu’il est intéressant de découvrir, car il est assez atypique d’un point de vue culturel: San Juan de Chamula. Mais sur la route, il se met à pleuvoir de plus belle, les routes de montagnes se transforment en rivière tellement que l’eau ruisselle. Jour de fête dans le village, on ne peut pas se garer près du centre, personne n’a de quoi se couvrir, on fait demi-tour et rentre à l’hôtel le temps que ça se calme. En fait, on passera le reste de l’après-midi à réfléchir à la suite du voyage dans la région.

Le soir, deuxième tentative. On retourne en centre-ville pour enfin aller se restaurer dans ce fameux restaurant de quesadillas tant cherché la veille. Encore une fois, il pleut, mais cette fois-ci, on retrouve Maleine et Thibault dans la rue. En s’abritant tant bien que mal le long des trottoirs, on fait la rue dans un sens pour trouver ce fameux restaurant, mais, sans le trouver… on fait alors la rue à nouveau dans l’autre sens pour enfin le trouver. FERMER !!! Bon, pour les bons plans on ne vous rappellera pas (lol)! Ce restaurant restera un mythe pour nous, mais ça ne nous aura pas empêchés de passer de très bons moments avec Maleine et Thibault :-)

On se rabat donc sur un petit bouiboui de tacos dans la rue. Pour se consoler, on finira la soirée dans la rue festive de la ville au bar «La Revolution» pour se boire un petit cocktail.

Retour à l'accueil