Après le trajet en bus dans la nuit de vendredi 23 à samedi 24 octobre, on arrive à 6h du matin à la Serena. On décide de partir directement vers le village de Vicuna puis finalement de Pisco Elqui vers 8h. Là, c'est ville morte, tout est fermé. Finalement, on demande renseignement dans un mini market et par chance la cliente à la caisse tiens une hospedaje. Nous voilà donc déposant nos affaires dans cette vieille demeure coloniale.

L'hospedaje et notre "petite" chambre
L'hospedaje et notre "petite" chambre
L'hospedaje et notre "petite" chambre
L'hospedaje et notre "petite" chambre

L'hospedaje et notre "petite" chambre

La nuit a été longue, le bus s'est arrêté très souvent, on a très mal dormi et on décide de se recoucher quelques heures pour récupérer. Sur les coups de 11h, on sort faire un petit tour dans le village et se renseigner sur les activités du coin. Plusieurs agences proposent une balade en vélo à travers la vallée jusqu'aux villages voisins. Ni une ni deux, on enfourche nos vélos à la découverte de ces nouveaux paysages.

Rue du village de Pisco elqui

Rue du village de Pisco elqui

La ballade est facile (en fait on ne fait que de la descente). On s'arrête une première fois dans le marché artisanal de Horcon, mais c'est cher et il n'y a rien d'exceptionnel. On continue ensuite en direction de la plus ancienne distillerie de pisco du Chili pour assister à une visite et bien sûr la dégustation de pisco! Pour info, le pisco est un alcool de raisin revendiqué comme la boisson nationale au Chili (mais le problème c’est que dans les pays voisins aussi ^^).

La vallée paraît telle une oasis bien verte au milieu de montagnes arides. Les paysages sont sympa, on aurait aimé avoir une voiture pour mieux visiter la région. Comme dans beaucoup d'endroits au Chili, avoir une voiture est l'idéal pour s'arrêter quand l’on veut.

Valle Del Elqui
Valle Del Elqui
Valle Del Elqui
Valle Del Elqui
Valle Del Elqui
Valle Del Elqui
Valle Del Elqui
Valle Del Elqui

On rentre à l'auberge en fin d'après midi, encore fatigués de la nuit passée pour se poser. C'était sans compter sur une nouvelle secousse appelée temblor par les locaux, tellement habitués qu'ils distinguent les tremblements de terre et les secousses même si elles sont intenses, mais courtes, et pour nous, petits novices nous donnent un bon coup d'adrénaline !!!

On passera seulement une nuit dans la vallée d'Elqui.

Retour à l'accueil