Ce matin, le réveil à 5h00, l'altitude et les bouteilles de vin font du mal aux organismes! C'est un peu fatigué que l'on se dirige vers les geysers pour les observer aux premières lueurs.

On a l'impression d'être sur une cocotte minute géante. Le sol crache des vapeurs et plus le soleil apparaît, plus les vapeurs sont importantes. Malheureusement, au loin on aperçoit les hordes de touristes arriver… Vers 7h30, le site est rempli de tours opérateurs et il est difficile de profiter de l’endroit.

Du coup, on prendra notre petit déjeuner tous ensemble en attendant que les lieux se libèrent: sur un muret, tout le monde sort ses réserves, et même les personnes des tours opérateurs s’intéressent de près à notre petit dej’. Une fois le soleil levé, les geysers ne sont presque plus actifs et seules quelques petites vapeurs s’échappent.

Lever de soleil sur les Geysers del Tatio
Lever de soleil sur les Geysers del Tatio
Lever de soleil sur les Geysers del Tatio
Lever de soleil sur les Geysers del Tatio
Lever de soleil sur les Geysers del Tatio
Lever de soleil sur les Geysers del Tatio
Lever de soleil sur les Geysers del Tatio
Lever de soleil sur les Geysers del Tatio
Lever de soleil sur les Geysers del Tatio
Lever de soleil sur les Geysers del Tatio

Lever de soleil sur les Geysers del Tatio

Les températures montent doucement et de - 10 °C, on passe à -5 °C, et puis ho!! ça y est, on passe la barre des 0°C! Il fait vraiment froid la nuit et le matin!!

On attendra aussi que les termes d’eau chaude se libèrent pour se baigner (et se rincer aussi…). Honnêtement, le bain à 4000m d’altitude n’est pas la meilleure idée, d’autant plus que l’eau n’est pas super chaude, ou alors elle est brulante (chauffée par les geysers, en même temps, il n’y a pas de régulateur thermique !).

Bref, on repart du site en fin de matinée en direction de San Pedro d’Atacama.

Les Geysers, la suite
Les Geysers, la suite
Les Geysers, la suite
Les Geysers, la suite
Les Geysers, la suite
Les Geysers, la suite
Les Geysers, la suite
Les Geysers, la suite
Les Geysers, la suite
Les Geysers, la suite

Les Geysers, la suite

Sur la route, on s’arrêtera pour prendre quelques photos.

Un nandu (une sorte d’autruche) flâne dans la pampa, idéal pour une petite photo, mais encore plus idéal si le nandu est en mouvement. Je décide donc de lui courir un peu derrière pour rigoler (je sais Brigitte Bardot, c’est pas bien de faire ça…). Je pense que « Ca Cartoon » s’est inspiré du nandu pour Beep-Beep le coyote, il est parti à une vitesse… et je pense qu’il est encore en train de courir à l’heure où l’on écrit le blog.

On croisera aussi des vigognes et des alpagas en train de se prélasser et de brouter l’herbe au soleil.

¡¡Beep Beep!!
¡¡Beep Beep!!

¡¡Beep Beep!!

Les vigognes dans la pampa
Les vigognes dans la pampa
Les vigognes dans la pampa
Les vigognes dans la pampa
Les vigognes dans la pampa
Les vigognes dans la pampa

Les vigognes dans la pampa

La fine équipe dans la pampa
La fine équipe dans la pampa

La fine équipe dans la pampa

Les alpaguas dans la pampa
Les alpaguas dans la pampa
Les alpaguas dans la pampa
Les alpaguas dans la pampa
Les alpaguas dans la pampa
Les alpaguas dans la pampa
Les alpaguas dans la pampa

Les alpaguas dans la pampa

Atacama - Jour 2 : Les Geysers del Tatio, la Valle de la Luna y de la Muerte

Arrivé à San Pedro d’Atacama, on se dirige directement vers la boulangerie française que nous ont conseillée Xavier et Aurelie (on a des priorités dans la vie). On appréciera le pain aux formages et surtout les pains au chocolat, on repassera.

San Pedro est une oasis dans le désert ou deux nombreux touristes viennent pour s’inscrire auprès des tours opérateur pour faire des excursions. Beaucoup sont à la mode hippy et dans les rues se succèdent bar, resto et hôtel. Mais ça n’entache pas totalement le charme de la ville qui reste agréable.

Atacama - Jour 2 : Les Geysers del Tatio, la Valle de la Luna y de la Muerte
Atacama - Jour 2 : Les Geysers del Tatio, la Valle de la Luna y de la Muerte

Après avoir pique-niqué sur la place centrale, on se dirige vers la Valle de la Muerte à côté de San Pedro. Paysage désertique et désolé, les collines escarpées nous font penser à des dents.

À proximité de la Valle de la Muerte se trouve la Valle de la Luna où le coucher de soleil est apparemment superbe. Le parc est plein à craquer, tant pis pour la tranquillité. On visitera une grotte (à la queue leu leu avec tout le monde…) avant de se diriger vers les points de vue pour le coucher de soleil, où l’on y passera un moment agréable.

La Valle de la Muerte
La Valle de la Muerte
La Valle de la Muerte
La Valle de la Muerte
La Valle de la Muerte
La Valle de la Muerte

La Valle de la Muerte

Point de vue sur la Valle de la Luna
Point de vue sur la Valle de la Luna
Point de vue sur la Valle de la Luna
Point de vue sur la Valle de la Luna
Point de vue sur la Valle de la Luna
Point de vue sur la Valle de la Luna
Point de vue sur la Valle de la Luna
Point de vue sur la Valle de la Luna

Point de vue sur la Valle de la Luna

Les Grottes avec MC Rom de la Vega
Les Grottes avec MC Rom de la Vega

Les Grottes avec MC Rom de la Vega

Coucher de soleil sur la Valle de la Luna
Coucher de soleil sur la Valle de la Luna
Coucher de soleil sur la Valle de la Luna
Coucher de soleil sur la Valle de la Luna
Coucher de soleil sur la Valle de la Luna
Coucher de soleil sur la Valle de la Luna
Coucher de soleil sur la Valle de la Luna
Coucher de soleil sur la Valle de la Luna
Coucher de soleil sur la Valle de la Luna
Coucher de soleil sur la Valle de la Luna
Coucher de soleil sur la Valle de la Luna

Coucher de soleil sur la Valle de la Luna

On avait l’idée de planter la tente dans le parc, mais des véhicules rabattent tous les touristes hors du parc à la fin du coucher de soleil. Vous aurez compris que la vallée de la lune est une usine à touriste et qu’il ne faut pas venir pour le côté sauvage.

Du coup, on décide de s’avancer un peu sur le programme de demain et on envisage même de dormir au bord de la Laguna Cejar. En arrivant à proximité se trouve une petite maison avec un gardien qui nous invite à faire demi-tour. Il est en effet interdit de visiter le site en dehors des heures d’ouverture. On en profite pour jeter un petit coup d’oeil sur les tarifs pour le lendemain, 15000 pesos par personne (environ 20e) pour voir 2 lagunes… l’afflux de touristes ne fait pas les bons comptes des routards… Du coup, on abandonnera cette visite.

On passera la nuit sous un gros arbre, le SEUL à des kilomètres à la ronde ! Un tas de pierres nous indique qu’une personne a dormi ici et n’en est pas morte^^ D’après ce qu’on nous a raconté, il s’agit d’un rituel indien qui permet d’informer le suivant que l’endroit est sûr ! Ha ben nous voilà rassurés. Nous, on installe notre tente et Anais et Romain transforment la voiture en couchage.

Retour à l'accueil