Lundi 25 janvier, on s'en va à Granada, une autre ville coloniale qui vaut le coup à environ 60 km au sud-est de Managua. Le matin, on refait quand même un dernier petit tour dans la ville de Leon, car on a l'impression d'avoir fait un tour un peu rapide la première fois.

 

On arrive à Granada en début d'après-midi. Il y a encore plus de maisons colorées qu'à Leon c'est un peu plus joli, mais aussi plus touristique et on le ressent un peu dans le comportement des gens qui nous semblent un peu moins agréables... Les prix sont aussi un peu plus chers, alors au bout de 4 tentatives pour se loger, on opte pour un dortoir à 7 euros par personne, ça reste très bien.

 

L'après-midi on sort un peu faire un tour dans la ville, mais le temps est nuageux et le ciel tout blanc. Comme on n'a pas beaucoup d'énergie, finalement on retourne à l'hôtel se reposer, on verra la ville plus tard.

Mardi matin, on prend un bus qui nous dépose à l'entrée du parc du volcan Masaya. Quelques kilomètres nous séparent du cratère accessible en voiture. La balade se fait donc sur une route et n'est pas très intéressante. Alors on arrête le premier pickup qui passe et on fait le chemin dans la benne.

 

Arrivé en haut, on est surpris pas l'ampleur du cratère dont des fumées bien chargées en soufre s'échappent. Un point de vue est situé sur la crête du cratère, mais les fumées font que personne n'y reste très longtemps: tout le monde tousse, ça pique la gorge et les yeux!!

Un autre sentier mène sur le deuxième cratère, dans lequel il n'y a plus d'activité. Mais on prend de la hauteur, la vue s'élargit.

 

On fera également la descente en voiture, ce qui nous fait gagner pas mal de temps sur la journée!

Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya
Volcan Masaya

Volcan Masaya

On prend un autre bus qui nous amène à Catarina, petit village qui attire le touriste, car il offre un beau point de vue sur une lagune qui est probablement un ancien cratère de volcan. Effectivement, le point de vue est sympathique, mais il n'y a pas de quoi remplir une carte mémoire de photos!

Décor du coin / Le touctouc, moyen de locomotion courant / la lagune / jardin fleuri / église de Catarina
Décor du coin / Le touctouc, moyen de locomotion courant / la lagune / jardin fleuri / église de Catarina
Décor du coin / Le touctouc, moyen de locomotion courant / la lagune / jardin fleuri / église de Catarina
Décor du coin / Le touctouc, moyen de locomotion courant / la lagune / jardin fleuri / église de Catarina
Décor du coin / Le touctouc, moyen de locomotion courant / la lagune / jardin fleuri / église de Catarina

Décor du coin / Le touctouc, moyen de locomotion courant / la lagune / jardin fleuri / église de Catarina

Il est midi passé et un petit creux dans l'estomac se fait sentir. Dans le bus qui nous ramène à Granada, on se laisse tenter par les pâtisseries d'un vendeur ambulant. Moi je prends une sorte d'empanadas au fromage et Jérôme un roulé à la viande. Grosse erreur !! Son estomac n'appréciera pas trop la recette et lui vaudra une bonne soirée et une nuit sur les toilettes!

 

De retour à Granada, on échappe de justesse à un vol à l'arraché du téléphone de Jérôme. Heureusement, il le tenait bien ! Et le voleur qui passait à toute vitesse à côté de nous en vélo a eu droit à une belle lâchée d'insulte.

En fait, on apprendra plus tard qu'à ce moment on était proche du quartier occupé par le petit "gang" du coin. Deux Français rencontrés plus tard (Matthias et Alice) se sont fait voler une casquette de la même façon et au même endroit...

L'après-midi, on visitera la ville, pour de bon cette fois-ci!

On grimpera sur le toit de deux églises pour observer les hauteurs de la ville puis on traînera des pieds dans quelles ruelles, jusqu'au bord de plage, peu fréquenté et en même temps pas très propre.

Après avoir bu un bon jus de fruit dans la rue la plus touristique de la ville, on rentre à l'hôtel, il est 18h, mais la nuit est déjà tombée.

Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada
Granada

Granada

On connaissait les expressions "sauter dans un bus" ou "attraper un bus", mais au Nicaragua elles prennent vraiment tout leur sens!

On ne sait pas pourquoi ils sont aussi pressés quand il s'agit des bus, mais la plupart du temps le chauffeur ne s'arrête même pas totalement pour faire monter ou descendre quelqu'un, il faut s'accrocher et sauter sur la première marche!

Une fois dedans si vous êtes assis vous pouvez vraiment vous estimer heureux^^

 

On ne fera rien de spécial de la soirée. On a du mal à se faire au fait que la nuit tombe à nouveau si tôt et du coup on se met au lit bien souvent vers 21h en ayant l'impression qu'il est deux ou trois heures de plus. De toute façon, Jéjé doit se remettre de ses petites bactéries ingurgitées :-)

Mercredi 27 janvier, on prend un bus le matin de Granada avec l'intention d'aller sur l'Isla Ometepe. Mais durant le trajet, on essaie de planifier un peu plus précisément notre itinéraire et on décide finalement d'aller jusqu'à San Juan del Sur, sur la côte pacifique.

 

Réputé pour être un incontournable du pays, on sait aussi que c'est un gros spot de surf pour les Américains et donc que c'est très touristique'

 

Arrive là-bas, ça se vérifie, on ne trouve aucun logement à moins de 20 US$ et de toute façon le Córdoba (la monnaie locale) a disparu des conversations...

 

Une fois installé, on fait une petite pose. Le trajet a été très long, on a enchainé avec deux bus. Ce sont de courtes distances à chaque fois, mais vraiment on n’avance pas et puis c'est excrément bruyant et fatigant.

Comme on ne veut pas s'attarder ici non plus, vers 14h on va faire un tour sur la plage. Rien d'exceptionnel en soit, en plus aujourd'hui il n'y a pas assez de vague pour les surfeurs (qui doivent être tous sur les plages voisines qu'on ne verra pas).

 

Jerome est encore un peu fatigué et on voit au loin un loueur de chaises longues. Après avoir fait Rio de Janeiro au Brésil, on s'attend à ce que le prix tourne autour de quelques dollars. Mais en fait, le loueur nous en demande 20 US$ par tête!!! Mais il est fou!! Il nous a pris sur des richouss sur la Côte d'Azur ? (Ou des Américains au Nicaragua ???).

 

Du coup, on s'installe quelques mètres plus loin sur notre paréo comme deux bons Français!! VOILÀ !!

Mais au bout de 30 min, on en a marre: le sable est tellement fin qu'avec le vent on en a partout! Dans la bouche, dans les oreilles, ça colle à la peau...

Finalement, on rentre à l'auberge.

Plage de San Juan del Sur

Plage de San Juan del Sur

La ville semble spécialement conçue pour les Américains: des restaurants partout, des boutiques de marques partout, des agences d'excursion... Bien sûr tout est écrit en anglais et les prix affichés sont en dollars et tout est cher. Il n'y a plus rien d'authentique par ici...

Le tourisme des Américains qui sont fanatiques du «tout inclus» et qui sont prêts à raquer parce qu'ils sont incapables d'organiser les choses par eux même ça tue un pays! Et nous ça nous fout les boules...

 

En fin d'après midi, on veut aller voir le coucher de soleil sur un point de vue en hauteur, mais on se motive légèrement trop tard et on a la flemme de monter. Alors on demande à un taxi de nous amener. Il n'y a qu'1 km à faire, mais le chauffeur nous demande à nouveau 20 US$ !!! C'est le prix de base en fait ici???? Bon la clairement, on lui rit au nez et on s'en va.

On le regardera depuis un petit Resto dans lequel on profitera de l'happy hour, seul point positif de l'américanisation du tourisme ^^

 

On mangera dans un petit restaurant qui propose quelques spécialités mexicaines pour pas trop chères. On commandera de l'eau puisque la seule autre boisson proposée c'est, devinez quoi, le coca!! Et pas le coca zéro en plus...

Coucher de soleil sur la plage de San Juan
Coucher de soleil sur la plage de San Juan
Coucher de soleil sur la plage de San Juan
Coucher de soleil sur la plage de San Juan
Coucher de soleil sur la plage de San Juan

Coucher de soleil sur la plage de San Juan

Retour à l'accueil