Jeudi 4 février, on prend un bus qui nous amène à la frontière avec le Costa Rica. Les formalités se passent sans encombre, le poste de frontière est nouveau, il n'y a pas beaucoup de monde.

On passe la frontière à pied et on reprend un nouveau bus vers La Fortuna. Enfin, on est un peu perdu au début, le chauffeur nous indique que c'est le bon bus, mais en fait, nous, on ne sait même pas où il va et quand on doit descendre. Au final, on ira jusqu'au terminal, ce qui nous fait faire un détour. De là, on reprend un autre bus qui nous amène vraiment à La Fortuna. Les bus ici sont bien plus confortables qu’au Nicaragua, mais ils n'avancent pas et les trajets sont interminables!

 

On laisse Matthias et Alice peu après la frontière. Nous, on arrive en début d'après-midi à la Fortuna. On demande à un Premier hôtel le prix d'une chambre: 25 US$. Mais lorsqu'on lui dit que c'est trop cher pour nous et que notre prix est de maximum 15 $, il,nous rit au nez, et nous envoie chez sa voisine d'en face qui peut-être peut nous proposer quelque chose. Sait on jamais, on va demander.

 

Sans scrupule, la voisine nous montre ses chambres à 15 US$... Une pièce faite à partir de quelques parpaings posés les uns sur les autres dont la peinture est en cours. Dans la chambre: juste un lit sur lequel il n'y a même pas de matelas encore... Difficile d'appeler ça une chambre! On est un peu choqué du truc, mais on le prend à la rigolade tellement c'est absurde!! Avec la peinture fraîche sur tous les murs ça sent très très fort et puis on risque de s'en mettre partout ! On décline poliment "l'offre" et on tente un troisième hôtel.

 

Super surprise: on trouve à 8 US$ par personne, une chambre privée nickel et avec salle de bain, c'était inespéré!!

 

Une fois installé, on n'a plus le temps de faire grand-chose avant que la nuit ne tombe... Au final, on aura perdu la journée pour faire à peine 200 km alors on réfléchit à louer une voiture pour la suite.

Volcan Arenal presque découvert

Volcan Arenal presque découvert

Vendredi matin, au réveil, il pleut averse et le ciel est tellement nuageux qu'on ne voit même plus le volcan Arenal... Avec ce temps, cela ne sert à rien de tenter une randonnée. On traînera le matin pour passer le temps.

 

On sort pour manger un bout vers 13 h et on retrouve Matthias et Alice qui sont en train de manger dans le Resto d'à côte. Chouette coïncidence!!

Eux aussi sont sur le point de louer une voiture, mais comme ils ont moins de temps que nous, ils vont la louer directement à La Fortuna alors que nous on va retourner sur San Jose.

 

On partagera leur location jusqu'au dimanche soir.

 

Dans les environs de La Fortuna, il y a énormément de centres thermaux. Mais un lieu reste encore gratuit: il s'agit d'une rivière dont les eaux s'écoulent à environ 35 °C. Avec la voiture, pas de galère, on s'y rend directement. Au début, le coin est assez lugubre. On doit passer à pied sous un pont très sombre et tagué de partout. Ça fait un peu repère de toxico!! Mais passé ce pont, on est dans une rivière, tout ce qu'il y a de plus normal sauf que l'eau à la température d'un bain!! C'est franchement génial! On se relaxe et on apprécie un maximum. À la nuit tombée, de nombreuses personnes arrivent avec des glacières et viennent se faire un apéro entre amis, l'ambiance est conviviale.

Riviere chaude
Riviere chaude
Riviere chaude
Riviere chaude

Riviere chaude

Samedi matin, le temps est encore couvert, mais semble promettre une amélioration en milieu de journée. Alors on se motive et on tente l'ascension du Cerro Chato. On met deux heures pour monter au travers une forêt humide et boueuse. Une fois là-haut, il n'y a qu'une lagune de cratère à voir, le volcan est éteint. Les eaux sont d'un très beau vert turquoise. On ne verra pas beaucoup de bestioles durant la montée. Je pense que les lieux sont trop touristiques pour voir quelques bestioles (quoi que peu de temps avant notre passage, des touristes auraient aperçu des toucans).

 

La descente se fait tranquillement. On s'arrête manger dans un Soda (comédor local) et on retourne à la rivière d'eau chaude se rincer. Ce soir, il est prévu de faire du camping sauvage pour économiser!

Vers 16h, on reprend la route direction Katira, notre point d'arrêt pour passer la nuit.

Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato
Ascension du volcan Cerro Chato

Ascension du volcan Cerro Chato

On se le fait au culot directement auprès des habitants pour planter la tente dans leur jardin, il paraît que ça se fait et qu'ils sont très accueillants. Bon, ça ne sera pas un franc succès... Et la ville n'offre pas non plus de coin qui nous semble sûr pour planter la tente.

 

Un des habitants nous conseille d'aller voir vers la salle omnisports parce qu'il y a un gardien de nuit sauf qu'en fait, cette sale est transformée en camp de réfugiés cubains qui d'après ce qu'on a compris, veulent se rendirent aux États Unis... Heu,... Ouai bon on va essayer de trouver autre chose.

 

On s'éloigne un peu du village en prenant une route pas très éclairée. Et puis on arrive au niveau d'une petite église de campagne avec une superbe pelouse et le site est clôturé. Par change, une réunion est en train de se dérouler. Encore une fois, on y va au culot et on demande si on peut planter la tente. Ils acceptent sans problème!!! Et en plus, on a un accès aux sanitaires!

 

Matthias et Alice dormiront dans la voiture, et nous, dans notre tente.

Sur la route: superbe vue sur le volcan Arenal et rencontre avec un Hocco
Sur la route: superbe vue sur le volcan Arenal et rencontre avec un Hocco
Sur la route: superbe vue sur le volcan Arenal et rencontre avec un Hocco

Sur la route: superbe vue sur le volcan Arenal et rencontre avec un Hocco

Dimanche, on va voir le Rio Céleste. C'est une rivière, dont les eaux soufrées en provenance du volcan ressortent d'une couleur turquoise laiteuse irréelle! Le détour en vaut la peine, c'est vraiment splendide! Par moment, on observe même de petits bouillons ou l'eau semble vraiment très chaude.la balade se terminera qu'en milieu d'après-midi.

 

On rejoindra ensuite Cañas pour passer la nuit avant de reprendre chacun nos chemins.

Nos rencontres durant la balade
Nos rencontres durant la balade
Nos rencontres durant la balade
Nos rencontres durant la balade
Nos rencontres durant la balade
Nos rencontres durant la balade

Nos rencontres durant la balade

Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste
Rio Celeste

Rio Celeste

Retour à l'accueil