Mercredi 23 mars, nous partons à 9h du matin de Villa de Leyva pour rejoindre en bus Barichara, une autre ville coloniale considérée comme l'une des plus belles de Colombie. Environ 200 km séparent les deux villes, mais il nous faudra pas moins de 4 bus et 7h de trajet (incluant les temps de transit entre deux bus) pour rejoindre Barichara.

Puisque c'est la semaine sainte, et que nous n'avons pas fait de réservation d'hôtel suffisamment à l'avance, nous prenons ce qu'il reste, à savoir un hôtel à 6 km de la ville, mais perché dans les montagnes et plutôt sympa.

Nous y arrivons aux environs de 16h donc la journée est déjà bien trop avancée pour faire quelque chose, tant pis, nous en profitons pour nous reposer.

Jeudi matin, pour rejoindre la ville, nous pouvons attendre le bus au bord de la route qui passe toutes les demi-heures ou tenter le stop. Nous n'hésitons pas longtemps, la première voiture qui passe nous prend en stop, nous n'avons même pas attendu 5 minutes!!

 

Ici le climat est vraiment très chaud. Il n'y a quasiment pas de saisons en Colombie, juste des changements climatiques en fonction de l'altitude. Si vous voulez de la chaleur ou de la fraîcheur, vous n'avez qu'à vous déplacer!!

 

Nous passons quelques heures à nous balader dans les rues de la ville. Pour en faire le tour, ça grimpe plutôt pas mal à l'aller et ça descend tout autant au retour. Ce qui fait que sur les hauteurs de la ville, nous avons une superbe vue sur la ville en elle-même et les montagnes environnante.

Mais en fait il fait vraiment très chaud et nous avons laissé nos affaires d'été à Bogotá... Dommage nous aurions vraiment apprécié le short et les tongs!

Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara

Barichara

L'après-midi nous rejoignons à pied le village voisin: Guane, par un chemin de 5 km de long qui d'après le petit futé valait le coup...

Mais finalement, nous nous en serions presque passé! Nous marchons en plein cagnard pendant 1h30 (sans eau) et la vue n'est pas fantastique. La plupart du temps, nous ne voyons d'ailleurs pas grand-chose.

 

Cependant, c'est sans regret que nous arrivons au petit village de Guane, beaucoup moins touristique et donc beaucoup plus authentique ou les personnes âgées profites des rayons de soleil sur le devant de leur maison.

Encore une fois, c'est la semaine sainte, et donc les messes sont à l'honneur dans les églises... Mais pas pour tout le monde, la Colombie joue un match de foot contre un autre pays d'Amérique du Sud et de toutes fenêtres nous entendons des cris de joies ou de détresses quand l'une ou l'autre équipe marque un but.

L'ambiance est vraiment paisible dans ce village, nous restons un moment assis sur les marchés de l'église à regarder la vie se dérouler sous nos yeux. Ha ! tiens, du monde se dirige vers l'église, essentiellement des hommes... Ben oui c'est la mi-temps!! La messe oui, mais le foot d'abord! Les deux passions des Sud-Américains ^^ en fin de journée, nous prenons directement un bus depuis Guane qui nous dépose sur la route devant notre hôtel.

Guane
Guane
Guane
Guane

Guane

Vendredi, nous planifions d'aller voir le canyon de Chicamocha. Nous pensons faire une petite randonnée au travers le canyon puis revenir sur nos pas grâce à un téléphérique qui permet de le traverser depuis les aires au retour.

Nous nous mettons donc au bord de la route pour attendre le bus, mais la première voiture qui passe devant nous s'arrête et nous demande où nous allons. En fait, même pas besoin de tendre le pouce pour faire du stop ici!!

Lorsque nous arrivons au canyon, ce n'est pas du tout ce à quoi nous nous attendions, il y a bien un canyon, mais tout un parc d'attractions a été construit autour. Nous ne pouvons même pas faire le téléphérique, car il y a trop de monde et il faut attendre 3 heures...

Quitte à être là, autant faire un tour au moins sur les points de vue. Nous prenons l'entrée la moins chère. Si nous voulons faire des attractions, il faut payer en plus, mais ça ne nous intéresse pas. Il fait une chaleur à crever et il n'y a pas un souffle d'air.

Finalement, nous faisons un tour rapide puis nous décidons de nous en aller.

Canyon de Chicamocha

Canyon de Chicamocha

Pour rentrer, nous tentons à nouveau le stop et la troisième voiture qui passe s'arrête, nous n'attendons même pas deux minutes! Ceux sont en fait deux voitures d'une même famille, nous montons chacun dans une.

Après un stop rapide à l'hôtel pour récupérer la carte bleue, nous poursuivons avec eux jusqu'à Barichara ou nous profitons à nouveau de la ville avant de rentrer.

Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara
Barichara

Barichara

Samedi, jour de retour à Bogotá. Nous avons été invités par Angela, une proche de Nicolas pour séjourner chez elle tant que nous sommes à Bogotá.

Puisque le stop a bien marché ces derniers jours, nous avons envie de le tenter pour rentrer sachant qu'en bus le trajet serait interminable... La route est longue, ce n'est pas forcément gagne!

Mais finalement, très vite une première voiture nous amène jusqu'à l'entrée de San Gil, puis une seconde jusqu'à la sortie du village qui à pied est un peu loin. De là, nous attendons environ 15 minutes pour qu'un couple s'arrête et nous amène jusqu'au village suivant à une trentaine de kilomètres.

Bon, nous en sommes déjà à notre troisième voiture, mais jusque là, tout a été très rapide et nous n'avons pas perdu de temps. Nous traversons le village à pied, à la sortie il sera plus facile de faire du stop.

Finalement, nous n'avons même pas à atteindre la sortie du village, une voiture s'arrête, par chance, ce sont trois étudiantes qui vont jusqu'à Bogotá et qui vivent à côté de là ou vit Angela, nous ne pouvions pas tomber mieux!!

Nous sympathisons avec elles durant le trajet qui se passe très bien. Arrivé sur Bogotá, il y a d'énormes bouchons. Nous, nous sommes vraiment contents d'avoir fait ce long trajet en voiture le temps passe beaucoup plus vite comme ça.

 

Nous passons la soirée tranquillement chez Angela.

 

Dimanche, nous partons visiter le musée de l'or. Depuis le temps que l'on nous parle de ce musée, c'est notre dernière occasion et en plus, le dimanche, l'entrée est gratuite. Mais finalement, une fois sur place nous constatons que l'entrée gratuite n'est pas toujours une bonne chose... Il y a énormément de monde et nous parvenons avec peine à nous approcher des vitrines. Il y a en plus beaucoup d'enfants et... bref, passons

De ce que nous avons quand même pu voir, c'est vrai qu'il vaut le détour, les collections sont splendides, il y a même certaines pièces que je porterai bien autour du cou ^^

 

Un peu plus tard, nous retrouvons les filles de la veille à qui nous avons donné rendez-vous. Avec elles, nous parcourons à nouveau la ville, et elles nous feront connaître les spécialités colombiennes que nous ne connaissons pas encore, dont la fameuse lulada, jus de fruit de lulo avec morceau de fruit, un délice.

Retour à l'accueil