Vendredi 18 mars, nous prenons le dernier bus pour Armenia à 9h du matin. Bien que l'avion-retour vers Bogotá ne part qu'à 14h, nous n'avons pas le choix. Nous passons la journée entière dans les transports.

On embarque! mais avec ce bruit, on n'est qu'a moitié rassuré !!

(Bien) Arrivés à Bogotá, nous devons contacter Nicolas. La semaine prochaine étant la semaine saintes (jours fériés), nous allons pouvoir passer un peu de temps ensemble. Mais visiblement, son téléphone est éteint et nous n'arrivons pas à le joindre. Nous décidons de rejoindre le quartier de la Candelaria et d'aller manger quelque chose dans un endroit où il y a le WiFi.

 

Par chance, quelqu'un accepte de nous prêter son téléphone et nous parvenons enfin à le joindre. Nous avons rendez-vous dans un club pour passer la soirée situé au nord de la ville.., au moins, nous ne serons pas,venus ici pour rien, ce restaurant est un délice!

Nous mettons deux heures à rejoindre ce fameux club, un vendredi soir, un week-end précédent une semaine fériée, les transports dans la ville sont une véritable horreur.

Avec tout ça, nous arrivons à 20h au club, le temps de prendre une bonne douche et nous voilà d'aplomb pour profiter de la soirée.

Nous découvrirons aussi un superbe endroit pour sortir: le bar/boîte/restaurant Andres. Il paraît que s'il y a un endroit à connaître à Bogotá, c'est celui-ci et c'est vrai que c'est un endroit vraiment sympa.

La nuit, nous dormirons chez Nicolas. Pour rentrer, nous payons environ 10 euros pour qu'une personne sobre et en forme prenne le volant et nous ramène. Pourquoi ce système n'existe pas en France ? Une bonne idée à prendre!

Séjour dans une Finca et Villa de Leyva

Samedi matin, nous partons tous ensemble vers une maison de campagne située à environs 1h30 au nord-est de Bogota. Nous retrouvons en chemin les amis de Nicolas et Catalina, avec qui nous allons passer tout le week-end.

Nous découvrons ainsi les paysages de campagne, entre montagne, nuages et cultures. Nous sommes cette fois-ci à la fraîche et la nuit les températures descendent presque à 0 °C. C'est incroyable la vitesse à laquelle change le climat en peu de kilomètres en Colombie.

Nous arrivons en milieu d'après-midi, mais nous ne rejoignons pas tout de suite la maison. Nous nous dirigeons vers un lac pour aller faire un petit tour de voilier! Nous embarquons à 11 sur le bateau et nous nous laissons porter par le vent jusqu'à la tombée de la nuit.

Tour en voilier sur la retenue d'eau de Tominé
Tour en voilier sur la retenue d'eau de Tominé
Tour en voilier sur la retenue d'eau de Tominé
Tour en voilier sur la retenue d'eau de Tominé
Tour en voilier sur la retenue d'eau de Tominé
Tour en voilier sur la retenue d'eau de Tominé
Tour en voilier sur la retenue d'eau de Tominé
Tour en voilier sur la retenue d'eau de Tominé
Tour en voilier sur la retenue d'eau de Tominé
Tour en voilier sur la retenue d'eau de Tominé

Tour en voilier sur la retenue d'eau de Tominé

La maison est située en hauteur à flanc de montagne. Nous passerons la soirée autour d'un bon repas et de quelques verres de rhum et d'aguardiente (boisson nationale à l'anis), sur un air de salsa, de reggaeton et autre.

 

Nous ne nous sommes pas couchés très frais et le réveil du lendemain (dimanche) se fait un peu dans le mal. Ça tombe bien, pas de stress pour la journée! Au coin de la cheminée, nous nous occupons: jeu vidéo pour certains, jeu de société pour d'autres, et surtout sieste pour tout le monde!

La finca
La finca
La finca
La finca
La finca

La finca

En début de soirée, tout le monde est alors bien reposé, nous partons essayer le sport national colombien: le tejo.

Pour nous, c'est un remake de la pétanque à la colombienne. Ici, pas de cochonnet, mais de petits pétards disposés sur un support rempli d'argile.

Le but du jeu est d'exploser ces pétards en lançant dessus un palais en métal (un peu comme une boule de pétanque sauf que ce n'est pas rond). Pas si simple que ça, mais plutôt amusant comme jeux.

Séjour dans une Finca et Villa de Leyva

Bon, c'est pas encore ça...

Lundi, nous passons la matinée au calme, bien installés dans cette maison de campagne. En début d’après-midi, Nicolas et Catalina nous amènent découvrir la mine de sel de Nemocon.

En réalité, la partie de la mine accessible aux touristes a été transformée en musée. La visite se fait avec un guide, mais nous sommes au moins 30 personnes dans le groupe. Au bout d'un moment, nous trouvons que ça tourne un peu trop autour de dieux et de la religion (dans tous les recoins, il y a une représentation de la vierge ou autre) alors, nous décidons de bifurquer et de faire le tour a notre sauce.

Mine de sel de Nemocon
Mine de sel de NemoconMine de sel de NemoconMine de sel de Nemocon
Mine de sel de NemoconMine de sel de NemoconMine de sel de Nemocon
Mine de sel de NemoconMine de sel de NemoconMine de sel de Nemocon

Mine de sel de Nemocon

Il y a tout un jeu de lumière dans la mine c'est assez jolie à regarder. Mais la partie qui nous a le plus attiré est celle de la reconstitution de l'histoire des 33 mineurs qui ont été bloqués sous terre, suite à un effondrement de la mine au Chili en 2010. Grâce à une fabuleuse aide internationale, ils ont tous été secourus au bout de 2 mois. Le film qui a été tourné dans la mine de sel de Nemocon est génial, au passage, on voit le conseille!!

Lieu du tournage du film "The 33"
Lieu du tournage du film "The 33"
Lieu du tournage du film "The 33"
Lieu du tournage du film "The 33"

Lieu du tournage du film "The 33"

Après un rapide tour dans la ville et notamment sur la place centrale, nous reprenons la route en direction de Villa de Leyva ou nous allons passer quelques jours avec Nicolas et ses proches.

Nemocon
Nemocon
Nemocon

Nemocon

Encore une fois, tout au long du trajet nous apprécions énormément les paysages. La route n'en finit pas de descendre, et au fil des kilomètres, nous observons les changements climatiques. Alors que sur les hauteurs le temps est frais et humide, plus nous approchons de Villa de Leyva, plus les températures deviennent douces et le temps sec. La végétation change aussi énormément.

Nous arrivons en début de soirée et partons nous balader dans la ville.

Villa de Leyva est une très charmante ville de style coloniale aux maisons blanches et aux rues pavées, surtout connue pour sa place centrale qui serait la plus grande d’Amérique du Sud.

Le soir, la place est animée, de nombreuses personnes profitent de la douceur du climat en mangeant une glace. C'est la semaine sainte, les gens sont en famille.

Villa de Leyva
Villa de Leyva
Villa de Leyva
Villa de Leyva
Villa de Leyva
Villa de Leyva
Villa de Leyva

Villa de Leyva

Mardi 22 mars, l'envie générale est à la flânerie.

Nous partons tous ensemble en fin de matinée pour aller découvrir les pozos azules, des lagunes aux eaux turquoise au milieu d'un paysage aride. La balade n'est pas longue, nous la faisons tranquillement.

Pozos Azules
Pozos Azules
Pozos Azules

Pozos Azules

Un peu plus tard, nous allons visiter un ancien monastère dont la façade à superbement être retapée.

Bien que ce genre d'endroit ne nous passionne pas énormément, nous apprécions l'architecture du bâtiment!

Monastère
Monastère
Monastère

Monastère

Aux alentours de 16h, nous retournons sur Villa de Leyva et allons manger une bonne pizza!

L'avantage d'être en voyage c'est également l'absence d'horaire^^

Finalement, avec ce restaurant nous sommes rassasiés pour le restant de la journée. Histoire de digérer un peu, nous nous baladons à nouveau dans le centre-ville, puis rentrons pour passer une bonne nuit.

Villa de Leyva de nuit
Villa de Leyva de nuit
Villa de Leyva de nuit
Villa de Leyva de nuit
Villa de Leyva de nuit
Villa de Leyva de nuit

Villa de Leyva de nuit

Retour à l'accueil