Jeudi 14 avril, après avoir enfin rejoint la Panamericana depuis le village de Quilotoa, nous prenons un nouveau bus jusqu'à Baños. Encore une fois, nous nous faisons arnaquer sur le prix du bus. Avant de monter, le contrôleur nous annonce un prix de 2,5$ par personne. Mais une fois assis, le prix est passé à 3$ et le contrôleur ne veut rien savoir quand on essaye de discuter. À notre arrivée, nous apprendrons que le prix du bus est de 1,75$ par personne. Ça devient une habitude dans ce pays à chaque fois que nous prenons un taxi (ils ne mettent jamais le compteur en route) ou un bus, il faut le savoir...

L’avantage de ce voyage en bus de jour reste la beauté des paysages que nous pouvons observer.

Paysages
Paysages
Paysages
Paysages
Paysages
Paysages
Paysages
Paysages
Paysages

Paysages

Baños est une petite ville coincée au milieu des montagnes et surtout à moins de 10 km de l'un des volcans les plus actifs du pays.

Après avoir mangé le traditionnel poulet, patates, riz, nous réfléchissons à ce que nous allons pouvoir faire dans la région. Le gérant de l'hôtel nous vend tout un tas d'activité sur plusieurs jours à un prix dérisoire. Mais du coup, pour des activités comme le rafting ou le canyoning, c'est à se demander s'il y a bien toutes les sécurités et les garanties que ce type de sport impose.

En fin de journée, nous nous rendons aux thermes. Assez surprenant, l'eau est vraiment chargée et de couleur pipi rajoutez à ça une très forte odeur soufrée, vous avez juste l'impression de vous baigner dans une lagune d'épuration avec de l'eau bien chaude!!

Nous tentons de faire abstraction à ce détail

L'eau est vraiment très chaude, nous alternons bain froid et piscine chaude, ça fait un bien fou!

Vendredi, nous avons loué des vélos pour faire la balade des cascades. Rien de bien difficile, c'est environ 20 km, mais tout en descente!

Les premières cascades ne sont pas des plus impressionnantes. Le décor est sympa, mais la route relativement dangereuse, de nombreux bus et camions nous doublent et nous font serrer les fesses!

Le clou de la balade c'est la dernière cascade: El Pailon del diablo. Là, nous posons les vélos et commençons une balade à pied. Bien sûr, la cascade est moins impressionnante que les chutes d'iguazu, mais elle fait tout de même son effet! D'autant plus que le parcours nous amène presque à ramper derrière la cascade.

Pour le retour, aussi facile que l'aller, nous mettons les vélos dans un bus, et nous avec!

Route des cascades
Route des cascades
Route des cascades
Route des cascades
Route des cascades
Route des cascades
Route des cascades
Route des cascades
Route des cascades

Route des cascades

Dans l'après-midi, nous partons pour la Casa del arbol. Sur les hauteurs de la ville, un homme possède de son jardin une excellente vue sur le volcan Tungurahua, et a eu l'idée de construire une cabane dans un arbre (qui sert aussi d'observatoire pour les scientifiques) ainsi que deux balançoires. C'est devenu une superbe attraction touristique, mais qui vaut la peine d’être essayée.

De là, nous avons la sensation de nous envoler dans les aires au-dessus du vide! Si en plus les nuages pointent leur nez, la vue est certes moins belle, mais la sensation d'envol est plus forte.

 

Nous rentrons sur Baños à la nuit tombée.

Casa del árbol
Casa del árbol
Casa del árbol
Casa del árbol
Casa del árbol
Casa del árbol
Casa del árbol
Casa del árbol
Casa del árbol

Casa del árbol

Samedi 16 avril, nous partons de Baños pour aller faire un tour dans les environs du volcan Chimborazo. Nous faisons étape dans la ville de Riobamba. Nous passons une bonne partie de l'après-midi à chercher des agences avec guide pour savoir ce qu'il est possible de faire comme randonnée dans le parc. Mais sans succès, et nous n'avons pas envie de faire le tour de la ville qui n'offre aucun intérêt.

Nous rentrons à l'hôtel chercher des informations sur internet, puis pour finir nous décidons de nous faire notre propre balade tout seuls, tous les sentiers sont balisés et nous prendrons les informations nécessaires à l'entrée du parc demain.

Aux alentours de 18h, alors que nous étions tranquillement en train de regarder un film dans notre chambre, le lit se met à trembler, puis la télé à cogner contre le mur... Après quelques courts instants de réaction ^^ nous comprenons que c'est un tremblement de terre et nous filons à toute vitesse dans la rue! Même pas le temps de mettre des chaussures, je finis en chaussette dehors. Les lampadaires et les câbles électriques dansent. Cela dure quelques instants puis le calme revient.

Pour nous, le ressentit n'a pas été très très fort, mais la question que tout le monde se pose c'est où est l'épicentre et quels sont les dégâts... Nous aurons les réponses à ces questions les jours qui viennent...

Dimanche 17 avril, comme deux idiots, nous prenons le bus pour aller nous balader dans le parc du volcan, comme prévu. Mais avec le tremblement de terre de la veille (nous aurions pu nous en douter), tous les parcs sont fermés... Le bus nous dépose quand même devant l'entrée du parc et nous commençons la route en sens inverse... à pied!! Il n'y a pas foule sur cette route...

Au début, nous sommes totalement dans le brouillard et il fait assez froid. Et puis, les nuages passent et nous commençons à voir le paysage qui nous laisse sur notre faim, nous ne pourrons pas en voir plus!!

 

Une voiture s'arrête et le conducteur accepte de nous prendre en stop.

 

Retour à la case départ à Riobamba.

 

Il ne nous reste plus qu'à rejoindre notre nouvelle étape: Cuenca. Le bus part à 15h30 et arrive 6 heures plus tard... C'est repartiiiii!!!

 

Parc du volcan Chimborazo
Parc du volcan Chimborazo
Parc du volcan Chimborazo

Parc du volcan Chimborazo

Ce que nous aurons pu voir du volcan...
Ce que nous aurons pu voir du volcan...

Ce que nous aurons pu voir du volcan...

Retour à l'accueil