Dimanche 3 avril au matin, nous reprenons la route pour aller visiter la région de San Augustin. Et c'est reparti pour un long long trajet... Mais! Avec des paysages toujours plus jolis! Dommage, nous sommes en bus et nous ne pouvons pas nous arrêter à notre bon vouloir pour prendre des photos... Mais croyez-nous, c'est beau!

Le bus nous laisse à un croisement 4h plus tard. Là, un homme de la même compagnie de transport nous récupère en voiture pour nous amener dans le centre de San Augustin. Lui et sa famille mettent des chambres en location chez eux (j'ai toujours du mal à appeler ce genre d'endroit "auberge"). Le prix est raisonnable, nous ne chipotons pas et nous acceptons son offre.

Nous nous installons chez la famille qui nous fait un très bon accueil en nous offrant du café.

Sa femme nous explique que nous avons le temps d'aller voir en cette fin d'après-midi le site archéologique principal de la région, et nous propose pour le lendemain un tour en jeep pour aller voir les environs.

Elle nous accompagne même jusqu'à l'endroit ou nous devons attendre le bus pour le site archéologique.

Une fois sur place, nous récupérons à nouveau un petit passeport (on aime bien). Un papier affiche les statistiques des nationalités des visiteurs du mois de février. Cela confirme notre constat depuis le début du voyage: les Français sont les plus grands voyageurs suivis des Allemands!

Les sites archéologiques de San Augustin sont différents de ceux de Tierradentro. Ce sont encore des tombes, mais cette fois-ci construites façon menhirs avec des statuettes mi-homme, mi-animaux en pierre. Il y en a partout et nous voyons bien l'imagination débordante des artistes!!

Nous mettons 1h30 à 2h pour faire le tour et avoir au moins 90 photos de statues (on va en faire quoi??? Haha, un bon tri va s'imposer !)

Les meilleures
Les meilleures
Les meilleures
Les meilleures
Les meilleures
Les meilleures
Les meilleures
Les meilleures
Les meilleures
Les meilleures
Les meilleures

Les meilleures

Après un repas soupe avec des patates et plat principal au poulet, riz, patates, lentille ou haricot... (un classique! Nous vous en avons déjà parlé ?), nous rentrons à l'auberge.

La nuit s'annonce mouvementée. La chambre donne sur la rue, les fenêtres ne ferment pas et de toute façon, le mur ne monte pas jusqu'au plafond.... Autant dire que niveau bruit, dormir dans la rue ou dans cette chambre, il n'y a pas de différence! Du coup, on ne dort pas très bien... Les mobylettes pétarades jusqu'à au moins deux heures du matin et à 5heure, les lèves tôt prennent le relais...

À 8h, lundi matin, le réveil sonne. Nous avons rendez-vous avec le fils de la famille pour un tour en jeep.

Nous voyons cascades, site archéologique, fabrication de panela (bloc de sucre roux) à partir de la cane à sucre.

Le tour dure toute la journée. C'est sympa, mais pas exceptionnel. Les zones archéologiques n'apportent rien de plus que ce que nous avons déjà vu. Mais nous voyageons à travers les montagnes verdoyantes. Ce sont de superbes palettes de couleurs aux tons de vert infinis.

Fabrication de panela
Fabrication de panela
Fabrication de panela

Fabrication de panela

Paysages
Paysages
Paysages
Paysages
Paysages
Paysages
Paysages

Paysages

Notre guide nous fait découvrir un nouveau fruit: des graines noires entourées d'une pulpe blanche à l'aspect poilu de premier abord, le tout dans un grand haricot. Du jamais vu pour nous encore, c'est... spécial, mais pas mauvais. Juste, nous ne mangerions pas un haricot en entier!

On a oublié le nom, mais c'est un fruit !

On a oublié le nom, mais c'est un fruit !

Retour à l'auberge en fin de journée, nous allons manger dans un restaurant mexicain pour varier un peu avec un Français rencontré pendant le tour et logeant au même endroit que nous. Deuxième "nuit" bruyante, nous n'avons pas pu changer de chambre...

Mardi 5 avril, nous quittons San Augustin pour une longue journée de transport... Nous voulons rejoindre la ville frontière avec l'équateur. Mais avec une vitesse moyenne de 25 km/h, nous allons le faire en deux fois... Nous passons toute la journée dans le bus et faisons notre pose-étape à Pasto, juste pour passer la nuit.

 

Nous passons par des routes très escarpées de montagnes en montagnes sans jamais redescendre dans la vallée. La tête dans les nuages, le précipice n'est jamais loin.

Sur la route

Sur la route

Mercredi 6 avril, nous reprenons la route en fin de matinée pour parcourir les deux dernières heures de trajet jusqu'à Ipiales, la ville frontière avec l'équateur.

Depuis le terminal de bus, nous prenons un taxi qui nous amène voir la fameuse cathédrale de Las Lajas. C'est une superbe église suspendue au-dessus d'un canyon.

Sanctuaire de Las Lajas
Sanctuaire de Las Lajas
Sanctuaire de Las Lajas
Sanctuaire de Las Lajas
Sanctuaire de Las Lajas
Sanctuaire de Las Lajas
Sanctuaire de Las Lajas

Sanctuaire de Las Lajas

Pas le temps de s'y attarder, nous devons passer la frontière avant que les postes de douane ne ferment... Nous remontons dans le taxi et laissons derrière nous la Colombie...

Passage de frontiere Colombie-Equateur

Passage de frontiere Colombie-Equateur

Retour à l'accueil